Le peuple toltèque

Publié le 14 janvier 2019 dans Cultures et traditions, Spiritualité

Les toltèques étaient des guerriers qui vivaient sur le territoire de l’actuel Mexique au début du 2è millénaire. Le terme « toltèque » est tiré du nahualt et signifie « maîtres-bâtisseurs » ou encore « artistes », « artisans », car ils sont censés être à l’origine de toute civilisation.

D’où viennent les toltèques ?

Collection Aztec Tesoro

Au départ peuple nomade, les toltèques se sont sédentarisés sur le plateau central mexicain, sur le site de Tula, près de Teotihuacan. Ils étaient connus pour leur culture raffinée où se côtoyaient poésie, architecture, sculpture et philosophie. On leur prêtait un tempérament noble et sage, riche d’enseignements humains. Les Aztèques, en vue d’affirmer leur supériorité culturelle et intellectuelle, s’étaient d’ailleurs proclamés descendants de ce peuple précurseur, qui les fascinait. Néanmoins, les toltèques respectaient également des coutumes aujourd’hui considérées comme barbares, telles que les sacrifices humains aux Dieux qu’ils vénéraient.

Même si les informations concernant ce peuple restent incertaines, les Toltèques continuent de passionner les spécialistes des cultures précolombiennes. Leur réputation d’artisans exceptionnellement habiles n’est cependant pas une invention. De somptueux vases en albâtre et en cristal de roche ont été découverts à Tula. Des objets très précieux ont également été mis au jour : un pectoral orné de 1600 fragments de coquillages et un disque de pyrite décoré de 3000 pièces de turquoise représentant 4 serpents. Les Toltèques pourraient tout à fait être les inventeurs de la mosaïque !

Les Toltèques, héritiers de Quetzalcoatl

Certaines sources décrivent Tula comme un centre prospère et fertile gouverné par le sage Quetzalcoatl, le fameux « serpent à plumes », depuis son palais recouvert d’or, de pierres précieuses, de plumes multicolores et de coquillages marins. D’après Carmen Bernand, Membre de l’Institut universitaire de France et Professeur à l’université de Paris X-Nanterre : « Le Serpent à plumes est déjà présent à Teotihuacan, sur les parois de la pyramide de la citadelle, où il est associé au dieu de la pluie, Tlaloc. Mais les Toltèques le reprennent à leur compte et se proclament enfants de sa lignée. Selon les versions mythiques, il est le fils d’un chef chichimèque appelé Mixcoatl et d’une femme autochtone, Chimalma. Cette alliance reflète la volonté des Toltèques de s’enraciner dans le passé indigène, tout en préservant leur spécificité.

 

Sur le même thème

Les 4 Accords Toltèques

 

 

 

.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Produits vus récemment :