Vendredi 13, croyances et coïncidences

Publié le 12 janvier 2017 dans Cultures et traditions, Porte-bonheur

« Je ne suis pas superstitieux parce que la superstition, ça porte malheur » André Jeanson.

 

Voici un sujet bien controversé ! Tantôt symbole de chance ou de malchance, le vendredi 13 demeure entouré d’un voile mystérieux face aux événements troublants qui s’y rapportent.

Le vendredi 13, symbole de malchance

Figurez-vous que la phobie du vendredi 13 en tant que jour néfaste est tellement ancrée dans notre culture qu’elle porte son propre nom, et non des moindres : la « paraskevidékatriaphobie ». (La quoi ? )). Cette superstition prend sa source dans certains faits bibliques et historiques, pas toujours avérés mais néanmoins inscrits dans l’inconscient collectif :

. La Cène de la religion chrétienne aurait eu lieu la veille d’un vendredi 13. Le dernier repas du Christ rassemblait en effet 13 « convives », dont le célèbre Judas (d’où la notion de « 13 à table »). L’histoire présente ce dernier comme le traître qui « livrera » Jésus aux Grands prêtres de Jérusalem, avant de se suicider. Cette version s’avère apparemment précaire, au vu des nombreuses contradictions qui entourent l’affaire.

. Jésus de Nazareth aurait été crucifié un vendredi 13, selon l’Evangile de Saint Jean. Il n’en est pas de même dans les Evangiles synoptiques (Luc, Marc, Mathieu), nommés ainsi pour leur similitudes au niveau des faits relatés. Ces derniers indiquent pour leur part que Jésus aurait été crucifié un vendredi 14 nissan, premier jour de Pessah (Pâques) au cours du premier mois de l’année juive ecclésiastique.

. Le vendredi 13 octobre 1307, les membres de l’Ordre des Templiers ainsi que leur Grand-Maître Jacques de Molay sont arrêtés par ordre du roi Philippe Le Bel, qui les oblige à avouer leurs crimes. Les Templiers qui résisteront périront sous la torture, ceux qui reviendront sur leurs dires seront condamnés au bûcher. Ce jour funeste reste un point de départ vivace quant à la notion de mauvais présage.

. Dans la mythologie nordique, Odin, Dieu des guerriers, invita un jour onze divinités à dîner, excepté Loki, Dieu de la guerre et du Mal. Piqué au vif, Loki prend quand même place parmi les invités, ce qui déclenche une rixe au cours de laquelle Balder, le très apprécié fils d’Odin, reçoit une flèche empoisonnée en plein cœur. D’où la crainte du chiffre 13 dans les pays scandinaves.

. Dans la Rome antique, les exécutions avaient lieu le vendredi. En outre, le 12 représente la perfection  : 12 constellations, 12 signes du zodiaque, 12 heures par jour et par nuit, 12 lunes au cours de l’année, 12 dieux olympiens, en passant par les 12 travaux d’Hercule. C’est dire si le 13 vient nuire à cet équilibre parfait !
. Le 13 décembre 1968, la Constitution brésilienne laisse place à la sombre dictature militaire.

D’autre drames suivront jusqu’à nos jours à cette même date, fortuits on non…

Le vendredi 13 comme symbole de chance

Certaines personnes « bénissent » en effet cette date exceptionnelle et comptent sur leur chance en espérant gagner le gros lot des jeux de hasard, notamment le fameux Loto, pour la plus grande satisfaction de la Française des Jeux ! En numérologie, le chiffre 13 est symbole de changement. La mort de quelque chose et la naissance d’une autre. Faites en sorte que ce soit pour un mieux !

Le vendredi 13 en mathématiques

Il semblerait que le 13 du mois tombe un tantinet plus souvent le vendredi que les autres jours de la semaine. Ce depuis la naissance du calendrier grégorien, en1582. Il a été mathématiquement prouvé qu’il y avait au moins un vendredi 13 par an, mais pas plus que trois. Nous aurons trois vendredi 13 dans l’année uniquement si le premier jour de l’année est un jeudi pour une année non bissextile et un dimanche pour une année bissextile !
Ex : en 2015, nous avions deux vendredi 13 dans deux mois consécutifs. Prochain épisode en 2026 !
Parallèlement, il a aussi été calculé que les intervalles séparant les vendredis 13 représentaient des nombres précis : 27, 90, 181, 244, 272, 335 ou 426 jours. La période entre deux vendredis 13 peut alors s’étaler sur plus d’un an.

Les nombres symboles de chance et malchance dans les autres pays

En Chine : le nombre 4 fait frémir, car sa prononciation (« shi ») s’apparente à celle du mot « mort ». Contrairement aux occidentaux, les chinois associent en outre le nombre 13 à la vie.
Les italiens haïssent le 17, car en chiffres romains, XVII représente l’anagramme de VIXI, du latin «j’ai vécu», c’est à dire «je suis mort».
En Espagne, en Grèce et dans les pays d’Amérique latine, on craint le mardi 13. Le mardi correspond à Mars, le Dieu de la guerre. Le mardi 13 évoquerait donc la violence et la destruction.

 

Et vous, que ferez vous ce vendredi 13 ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Produits vus récemment :