La symbolique du fer à cheval

Publié le 19 octobre 2017 dans Porte-bonheur, Symboles du monde

Le fer à cheval fait partie des symboles de protection les plus anciens ! Source de bons présages, il tient sa réputation positive de deux caractéristiques  : sa matière, le fer, censée repousser les esprits malveillants, et sa forme en croissant de lune, porte-bonheur romain appelé lunule.

Pline l’ancien, auteur et naturaliste romain du 1er siècle, parlait déjà de ses propriétés bénéfiques. Les Chrétiens récupèreront finalement sa symbolique , interpellés par sa forme en « C », comme « Christ ».

Le fer à cheval comme porte-bonheur

Cette propriété trouve son origine dans diverses anecdotes :

Dans les temps anciens, si l’on avait la « chance » de trouver un fer à cheval sur son chemin, on pouvait le vendre au forgeron, contre une belle somme d’argent.

Néron, pour sa part, faisait fabriquer des fers en or pour parer ses chevaux. Imaginez la joie – et la fortune soudaine  ! – des paysans qui trouvaient un fer égaré !

 

Autre histoire de forgeron, celle de Saint Dunstan (Xe siècle), devenu archevêque de Canterbury en 959. Ce dernier reçut un jour un bien étrange personnage, lui réclamant des fers à fixer sous les pieds. C’était Satan ! L’archevêque ne perdit pas son sang froid et accepta la requête du diable à condition qu’il soit attaché au mur, comme de coutume avec les chevaux. Le Diable accepta mais subit alors une douleur atroce à la pose des fers, priant Dunstan de le libérer.

Celui-ci fit alors promettre à Satan de ne jamais entrer dans une demeure protégée par un fer à cheval !

 

 

 Propriétés du fer à cheval

Le fer à cheval est généralement accroché sur la porte d’entrée, les pointes vers le haut.

  • Protection magique et puissante. Repousse les mauvaises influences et les personnes malveillantes.
  • Favorise les rentrées d’argent, les promotions, l’évolution des personnes et des projets en général.
  • En pendentif, le fer à cheval représente un excellent protecteur contre le mauvais oeil en général. Aux Etats- Unis, il est même censé chasser les fantômes, alors que l’Angleterre lui prête le pouvoir d’éviter les cauchemars. Pour augmenter sa puissance, certains superstitieux n’hésitent pas à l’associer avec d’autres porte-bonheur : trèfle à 4 feuilles, oeil bleu (Turquie) etc. Cette pratique était d’ailleurs classique au Moyen-âge, où l’on conjuguait souvent les vertus des objets et symboles magiques.

 

 

Photos Google Images

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Produits vus récemment :