Le druide, emblème de la culture celtique

Publié le 2 décembre 2016 dans Cultures et traditions, Divers

Le druide représente une figure majeure de la société celtique. Il conseille, oriente, tranche sur les litiges et décide des stratégies à mettre en place. En ce sens, il a la parole avant le roi et n’est soumis à aucune interdiction. Figure d’autorité spirituelle, le druide doit faire preuve de force, d’intelligence et de charisme. Détenteur de la Connaissance en général, il est chargé de transmettre oralement les savoirs aux futurs druides et aux guerriers, sachant que la loi druidique n’autorise pas l’écrit. druids-tartalo-music-688po

L’origine du mot « druide »

L’étymologie du nom reste incertaine. Certains s’accordent sur l’alliance de l’adjectif dru/drew (fort) et de la racine verbale wid (savoir) ou weid, « vision et connaissance » (racine indo-européenne), donc « sagesse et force », puissance de la Connaissance, arbre et force…

Le mot druide signifie également « très sage » ou encore « fort savant ». Une autre explication vient de Pline l’Ancien, qui rapproche l’origine du mot druide à celle du mot « chêne » (en grec : δρυς, drus).

Pouvoirs et rôles du druide

Aussi respectés que redoutés, les druides sont considérés comme les premiers intermédiaires entre les dieux et les hommes. En effet, ces hauts personnages sont également théologiens et connaissent la nature des dieux. Dépositaires de toute la connaissance de leur temps, les druides devaient transmettre leur science à leurs disciples. Etant donné que l’écrit n’entrait pas dans la méthode,  il fallait environ vingt ans pour atteindre les objectifs ! Chargés des cérémonies sacrées, les druides jouent de multiples rôles tels que « ministre du culte, historien, gardien du savoir et de la sagesse, Chef de guerre… ».

druides-et-guerres

Du temps de César, celui-ci leur attribuait diverses fonctions : éducation, justice et organisateurs du culte. Le pouvoir des druides monte alors en force vers le 2e siècle, durant lequel ils tiennent un rôle également social et politique. Ont alors lieu des assemblées telles que les réunions dans la forêt des Carnutes (Centre de la Gaule et siège du culte druidique, qui s’étendait de la Seine à la Loire), vouées à conserver l’unité des peuples gaulois.

Les druides ont un immense pouvoir, qui va jusque le droit de vie ou de mort sur tous (y compris le Roi !). Le sacrifice humain et animal fait partie de leurs prérogatives et en période de guerre, ce sont les druides qui décident du moment idéal pour combattre. Ils accompagnent d’ailleurs les guerriers en prononçant des incantations de protection et peuvent se battre s’ils le décident. La fin de la bataille dépend également de leur volonté.

Leur pouvoir s’est apparemment atténué entre la fin du 2è siècle et la conquête romaine. De nos jours, les druides représentent toujours la figure emblématique de la sagesse et d’un immense savoir.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Produits vus récemment :