La légende de la Gargouille

Publié le 24 février 2017 dans Légendes

Nous connaissons tous les petites statues de créatures effrayantes et inquiétantes, perchées sur les cathédrales… Les Gargouilles. Même le nom semble de mauvais augure ! Ces représentations proviennent d’une légende du VIè siècle, que nous vous proposons de découvrir.

La légende de la Gargouille de Rouen

Un jour de l’an 520, une créature à l’apparence d’un dragon et d’un serpent d’eau surgit des eaux de la Seine en crachant des torrents d’eau qui détruisirent les récoltes des campagnes alentours et firent de nombreuses victimes. Cette bête était dotée d’un corps de reptile, d’une tête longue et écailleuse, de dents énormes et d’une paire d’yeux brillants et terrifiants.

 

 

Saint Romain, prêtre de son état, qui deviendra par la suite Evêque de Rouen, promît aux habitants de les délivrer de ce fléau à la condition qu’ils se convertissent au christianisme et qu’une église soit construite. Assisté d’un prisonnier condamné à mort, Saint Romain partit alors à la rencontre de la créature. L’antre de la gargouille se situait au bord de la Seine. Le prêtre réussit à l’amadouer d’un simple signe de croix, passa son étole autour de son cou et ramena la bête à Rouen, tel un chien en laisse !

Saint Romain de Rouen

 

 

Les Rouennais, ne croyant pas à la soudaine innocence retrouvée de la gargouille, demandèrent sa mise au bûcher. A la surprise de tous, seul le corps de l’animal brûla, contrairement à sa tête et son cou qui restèrent en parfait état ! En souvenir du monstre, les sculpteurs des cathédrales ont donné le nom de « gargouille »et son effigie aux avancées de pierres qui servent de gouttières aux cathédrales. Ainsi, nous trouvons aujourd’hui de nombreuses représentations de gargouilles aux styles variables, selon l’inspiration des sculpteurs de l’époque.

 

 

 

 

Attention, cependant : les gargouilles ne peuvent vivre le jour et se transforment en pierres. A la tombée de la nuit, les créatures reprennent leurs droits. Pensez-y quand vous passez, le soir, près d’une cathédrale ornée de sculptures fantastiques ;°).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Produits vus récemment :